Choisir un arbre à chat

Arbre à chat

Le chat Norvégien est un chat très câlin et doux mais il n’en reste pas un chat très joueur.

Si vous vivez en appartement il est important de solliciter votre chat avec différentes activités. L’arbre à chat est une solution pour divertir votre skogkatt !

Quel type d’arbres à chat choisir ?

Si vous êtes, ou souhaitez devenir, l’heureux propriétaire d’un chat Norvégien alors vous devez vous équiper d’un arbre à chat avec certaines caractéristiques.

  • La hauteur de l’arbre à chat

Les chats des forêts norvégiennes sont des chats de grandes tailles et relativement aérien, privilégiez donc un arbre à chat de plus de 1mètre.

  • La solidité de l’arbre à chat

Soyez vigilant à la solidité du jouet, votre chat norvégien est un chat de plus de 5kg il est donc important que les matériaux utilisés soient robustes pour ne pas s’écrouler à peine votre matou dessus !

Où installer l’arbre à chat ?

L’arbre à chat est à positionner dans une pièce de vie de votre maison, afin de ne pas isoler votre félin lors de ces quarts-d’heure de folie !

Si vous êtes retissent à l’idée d’installer un arbre à chat dans votre salon par soucis d’esthétisme, sachez que de nombreux fabricants proposent des arbres à chats à la fois très design et pratique pour un chat norvégien !

Notre sélection d’arbres à chat

La Communauté des Chats norvégiens vous propose son top 3 d’arbres à chats. Garantis testés et approuvés !

arbre à chat beige

 

Arbre à chat design

 

 

Arbre à chat salon

La saillie chez le chat norvégien

Chat norvégien

Il est important d’anticiper la saillie pour votre chat norvégien ou votre chatte norvégienne. En effet, si les différentes parties ne s’y connaissent pas en terme de saillie, cela peut rapidement être source de conflit. Que vous proposiez votre chat ou que vous vouliez faire reproduire votre chatte, nous vous donnons tous les conseils pour ne pas faire d’erreurs.

Vous proposez votre chat norvégien à la saillie

Il y a quelques prérequis pour proposer son chat à la saillie. En tant que chat des forêts norvégiennes, il sera obligatoirement inscrit au LOOF et ne présentera, bien sûr, aucune maladie.
Il est absolument nécessaire de connaître le pedigree de votre chat. Si vous avez son carnet de santé, toutes les informations y seront marquées : génétique, groupe sanguin, contrôles médicaux, couleur de la robe …
Il devra passer des contrôles médicaux pour déceler d’éventuelles maladies génétiques et devra être séronégatif au FeLV (la leucose féline) et au FIV (syndrome d’immunodéficience acquise du chat).

Vous êtes intéressé par une saillie pour votre chatte norvégienne

Vous êtes un particulier, propriétaire d’une chatte norvégienne et vous voudriez la voir maman d’adorable petits chatons norvégiens ? Si votre chatte a un pedigree LOOF, il vous faudra trouver un éleveur ou un particulier acceptant les saillies dites « exterieures ».
De même que pour le mâle, la femelle devra être vermifugée, vaccinée et testée FeLV et FIV.

En pratique

Il faudra rédiger un contrat entre les deux parties et vérifier que les deux animaux possèdent bien l’inscription LOOF ainsi qu’une carte d’identification délivrée par l’I-CAD (Identification des Carnivores Domestiques).

Il est nécessaire de définir :

  • Les frais de la saillie : généralement à la charge du propriétaire de la chatte.
  • La contrepartie : argent ou chaton en retour. Si la contrepartie est financière, elle ne dépassera pas le prix d’un chaton. Si la contrepartie est un chaton, d’autres termes sont encore à définir (choix du chaton, remise, etc).
  • Le nombre de tentatives en cas d’échec.
  • Les modalités en cas d’accident lors de la saillie.

Les deux parties devront aussi signer une déclaration de saillie et naissance ; c’est le document qui certifiera le pedigree LOOF des chatons à venir.

En marge de ces préoccupation administratives, il est impératif de penser au sort des chatons à naître. Envisagez-vous de les garder ? De les vendre ? De même, pensez au confort de votre chatte norvégienne, puisque c’est elle qui devra se déplacer pour la saillie. L’étalon habite-t-il près de chez vous ? La route est-elle longue ? Votre minette supporte-t-elle bien la voiture ? Le stress pourrait lui couper ses chaleurs.
Un fois sur place, laissez un vêtement avec votre odeur ou son panier à votre chatte.

Les parasites du chat norvégien 

Chat norvégien caractère

Les parasites font partie de la vie d’un chat. Ils sont présents sous forme externe comme les puces et les tiques, ou interne comme les vers ou les microbes protozoaires. Il sera donc indispensable de traiter son chat et de le vermifuger pour veiller à sa bonne santé et celle de son entourage.

Les parasites externes du chat norvégien :

Votre chat norvégien se gratte, montre des signes de démangeaisons, voici les premiers symptômes que votre animal de compagnie est atteint de petits individus nuisibles. Rien de grave, si c’est traité rapidement. Voici les deux individus les plus généralement en cause :

  • Les puces: elles peuvent être responsables de contaminations de vers et de bactérie pouvant mener à la maladPuce chat norvégienie de la griffe du chat (bartonellose). Cette maladie peut être transmissible à l’homme. Les puces peuvent également causer des allégies de la peau (dermatite)
  • Les tiques: cet acarien moins fréquent mais beaucoup plus dangereux puisqu’il peut être porteur de la maladie de Lyme.

Tique chat norvégien

Conseil : il faudra vérifier régulièrement le pellage de votre chat norvégien. Les puces apprécient les zones humides et chaudes (l’intérieur des pattes). Quant aux tiques, il faut vérifier bien en profondeur du sous poils. Le tique se fixe la peau du chat est fine (oreille, coup …)

Afin d’éviter ces désagréments, il va falloir passer par de la prévention. Sous forme de pipette ou d’ampoule, le médicament s’applique sur la peau de la nuque du chat (afin d’éviter que le chat lèche le produit). Généralement ce médicament traite les tiques et les puces et peut également être proposé sous forme de comprimé. Il faudra tout de même demander conseil à son vétérinaire pour la fréquence et le dosage du produit par rapport à l’environnement et la corpulence du chat.

 

Les parasites internes du chat norvégien :

Même si votre chat vit exclusivement à l’intérieur, il pourra être susceptible d’être contaminé par des vers (vers ronds ou vers plats) ou microbes protozoaires (giardia, coccidies). Les diverses raisons de contaminations seront liées à son mode de vie et sont réellement courantes et bénignes. Par exemple un chaton peut être contaminé à la suite de la gestation mais également par l’allaitement lorsque la mère a été parasitée.  Les différents symptômes permettant de diagnostiquer la contamination de votre chat sont :

  • Vomissements trop répétitifs
  • Baisse d’énergie
  • Poils perdant de la brillance et teinte beaucoup plus terne
  • Perte d’appétit
  • Amaigrissement ou une prise de poids
  • Gencives plus pâles voir blanchâtres
  • Présence de vers dans les selles

 

Pour pallier à ce désagrément il faudra vermifuger le chat si infecté mais également de façon préventive. Présent sous forme de comprimé ou de pipette à diffuser dans le cou, la fréquence de vermifugation dépendra de l’âge du chat :

  • Chatons : possible dès l’âge de 3 à 4 semaines (préconisé à partir de la 8ème semaine), tous les mois jusqu’au 6 mois du chaton puis tous les 2 mois jusqu’à ses 1an
  • Chat adulte : 2 à 3 fois par an voir plus si le chat est chasseur
  • Chat femelle en gestation : 15 jours avant la mise à bas

 

Petit désagrément de la vie du chat, pas anodin, un traitement devra être mis en place en prenant conseil auprès de son vétérinaire. Dans tous les cas il faudra bien nettoyer les sols, le bac à litière, lieu de couchage … afin d’éviter la recontamination. Selon le caractère du chat, lui faire prendre un comprimé relève du défi le plus complexe. Avoir recourt à la friandise pour vous faciliter la vie.

 

 

 

chat norvégien caractère

 

 

3 gestes pour garder son chat norvégien en bonne santé

Chat des forêts norvégiennes en bonne santé

Vous pourriez penser qu’un chat norvégien résistant au froid scandinave est robuste et bien il l’est ! Ce chat n’est pas susceptible de vous ruiner ou d’être un habitué des vétérinaires. Une maladie génétique uniquement présente chez les chats norvégiens est à surveiller : la glycogénose de type 4.

 

Pour le maintenir en bonne santé, il suffit de suivre les recommandations suivantes (en somme très classiques)

  • Brossage hebdomadaire
  • Vaccination annuelle
  • Vermifuge

 

Brosser régulièrement la fourrure de son chat norvégien

Ce chat dispose d’une fourrure épaisse à poils longs pour notamment le protéger du froid et des intempéries. Pour son confort, il est nécessaire de lui ôter tous les poils morts chaque semaine. Au printemps, il devient même nécessaire de le brosser tous les jours car quasiment tout son pelage d’hiver tombe.

 

Vacciner annuellement son chat norvégien contre les maladies

Le chat norvégien peut contracter les mêmes maladies que les autres races de chats. Ainsi il est recommandé de le vacciner annuellement contre les maladies suivantes (classées par ordre de priorité) :

  • La rage (surtout si vous voyagez souvent)
  • Le coryza
  • La leucose féline
  • L’immunodéficience féline
  • Le typhus

 

Vermifuger son chat norvégien contre les parasites

Le chat norvégien ne fait pas exception : il peut être infecté par des parasites digestifs et ce indépendamment de son mode de vie ou de son type d’alimentation.

Le traitement par vermifuge doit être effectué de manière régulière (typiquement tous les 4 mois) et doit s’accompagner impérativement d’un déparasitage externe pour le débarrasser des tiques et des puces.

Avant de vermifuger, il est très important de lire bien attentivement la notice des produits. En effet, certains vermifuges ne conviennent pas aux chatons ou aux femelles en gestation.

 

Pour terminer ce billet, comment ne pas parler de sa nourriture : la longévité du chat dépend bien entendu de son alimentation. Il a essentiellement besoin de protéines animales, oligo-éléments et vitamines qui se retrouvent dans la viande, le poisson et les légumes.

Comment se passe la reproduction chez le chat norvégien ?

Chat norvégien femelle

Tout comme les humains, les chats aussi ont des besoins sexuels. La reproduction chez le chat norvégien est un sujet très délicat. En effet, il ne s’agit pas juste d’accoupler sa femelle avec un mâle et de laisser faire mère nature. Il est donc important de se renseigner avant de faire tout et n’importe quoi. Nous vous proposons d’en savoir plus sur le cycle de reproduction du chat norvégien.

Lorsque l’on veut se lancer dans la reproduction féline  notamment celle du norvégien, il faut se renseigner sur les maladies génétiques propre à la race, et bien entendu faire tester sa femelle. Il est aussi important que l’on soit à l’aise avec ses comportements sexuels et avec son cycle de reproduction.

La reproduction chez le chat norvégien

Chez le chat des forêts norvégiennes, la reproduction se passe en plusieurs étapes qui nécessitent beaucoup de temps et d’énergie à savoir :

  • Le choix du mâle
  • L’accouplement et la gestation
  •  La mise bas

Choix du mâle

Tout d’abord, il faut trouver à votre femelle un mâle qui réponde à vos attentes, en se renseignant sur la race, le caractère, les maladies génétiques, les pedigrees, les couleurs, son alimentation, s’il est inscrit au LOOF pour saillie extérieur, etc… Puis se mettre en contact avec les éleveurs pour pouvoir trouver celui qu’il faut pour votre femelle tout en étant clair sur le fait que vous souhaiter faire reproduire votre femelle. Une fois le mâle trouvé, veuillez-vous assurer que les tests sur les maladies génétiques ont été faites et sont négatives.

Accouplement et gestation

Une fois les saillies effectuées, pensez à faire une échographie de gestation après trois semaines afin de confirmer ou non la gestation et adapter l’alimentation de la future maman. Après 50 jours de gestation, il est préférable de faire une radio dans le but de savoir le nombre de petits attendus et préparer au mieux la mise bas.

Moment de la mise bas

En moyenne une chatte Norvégienne a une durée de gestation de 65 jours. Une mise bas précoce fera des chatons prématurés qui ne survivront pas c’est-à-dire en dessous de 58 jours, une mise bas entre 58 et 60 jours entraîne une faible survie des chatons et enfin une mise bas tardive peut causer la mort des chatons et de la maman c’est-à-dire au-delà de 70 jours de gestation.

Quelle est la meilleure alimentation pour un chat norvégien ?

Alimentation chat norvégien

Encore appelé chat des forêts norvégiennes, le norvégien est un chat qui a besoin d’une alimentation adaptée à son gabarit. Véritable carnivore, il a besoin d’être bien nourri afin de conserver toute sa beauté et son élégance. Comme l’être humain, l’alimentation du chat norvégien est déterminante pour sa santé.

Le chat norvégien a des besoins importants et certains éléments sont vitaux pour lui. Gourmet, il se nourrit en plusieurs petits repas et a tendance à sentir sa nourriture avant de décider de manger.

Une bonne alimentation est toujours de rigueur pour le garder en bonne santé. L’on préconise particulièrement les croquettes de qualité premium et on les choisit également en fonction de l’âge du chat. Il faut savoir qu’un chat est adulte vers les huit mois pour les mâles et six mois pour les femelles.

Alimentation d’un chaton norvégien

En pleine croissance, le chaton norvégien a besoin d’une alimentation complète et équilibrée. Les boutiques animalières proposent des croquettes, conçues spécialement pour les chatons. Ces produits renferment les éléments nutritifs essentiels à leur développement. Leur nourriture doit être très énergétique et de bonne qualité car ils doivent être bien digestibles, avec un bon apport en taurine et en arginine qui sont des constituants indispensables à la vie du chat. L’apport en lipides est également important mais les glucides ne sont pas conseillés car trop d’amidon entraîne des troubles digestifs. Le chaton mange sa ration en 10 à 16 petits repas.

Alimentation d’un chat norvégien adulte

Une fois adulte, le chat doit manger des croquettes adultes. Comme pour tous les chats, le chat norvégien a besoin d’une alimentation riche en protéines animales. Il a des besoins qui sont le double que ceux d’un chien. L’apport en lipides est important sauf pour un chat stérilisé qui avec une alimentation grasse pourrait prendre du poids.

Il faut impérativement laisser un bol d’eau fraîche à sa disposition, mais en règle générale le chat boit peu, il trouve l’eau dont il a besoin dans sa nourriture, c’est pourquoi il est préférable de lui donner au moins une part d’alimentation humide à savoir :

  • Boites
  • Rations ménagères
  • Croquettes

Dans un récipient en verre ou en céramique aussi bien pour l’eau que pour la nourriture et sa nourriture doit être à température ambiante. L’alimentation sèche est la principale cause des troubles urinaires chez le chat.

 

Comment acheter un chat norvégien ?

chaton norvégien

Vous souhaitez devenir propriétaire d’un chat norvégien ? 

Vous êtes décidé, vous souhaitez devenir l’heureux propriétaire d’un matou et plus précisément d’un chat des forêts norvégiennes.

Premièrement très bon choix, son doux caractère fait de lui un animal de compagnie idéal !

Mais où acheter son futur chaton ? Nous vous détaillerons dans cet article les pièges à éviter et les conseils pour acquérir cette boule de poil qui fera votre bonheur et celui de votre entourage.

Ou acheter un chat norvégien ?

Nombreuses sont les possibilités pour trouver un félin aujourd’hui. Cependant, si vous désirez acquérir un norsk skogatt, chats des forêts norvégiennes, il est important de se diriger vers des organismes approprié.

Si vous souhaitez être certains de l’origine de votre chat, tournez vous vers les organismes suivants:

  • Eleveur professionnel :

L’éleveur professionnel, assure un chat pure race. Un éleveur professionnel vous propose un chat LOOF.

LOOF est un pedigree qui permet d’attribuer un statut de chat de race, et assure une généalogie du chat.

Assurez-vous que l’éleveur auquel vous vous adressez est un éleveur reconnu et fiable. Pour cela vous pouvez contacter des clubs de races de chat qui vous communiqueront les coordonnées de certains éleveurs reconnu dans ce type d’élevage.

Retrouvez l’annuaire de nos éleveurs 

  • Exposition féline:

Les expositions félines sont gages de qualité pour l’achat de votre chaton. En effet, ce sont des éleveurs qualifiés par la fédération féline française qui viennent exposer directement leur chats norvégiens. Retrouvez le calendrier des expositions sur la page agenda. 

Il est important d’être vigilant si vous achetez votre chat dans les lieux suivants: 

  • Animalerie :

L’animalerie vous proposera surement un chat de race, en revanche assurez-vous que les conditions d’élevage soient bonnes, éthiques et responsable. De nombreux scandales ont été remonté dans ce type de commerce.

  • Le refuge:

Le refuge permet à un chat souvent abandonné de retrouver un foyer, cette démarche est tout à fait honorable en revanche il y’a de forte chance que votre chat ne soit pas un pure chat des forêts norvégiennes. Celui-ci ne pourra pas non plus obtenir le LOOF.

  • Les Particuliers :

Tout comme le refuge, le particulier ne pourra pas vous garantir la généalogie de votre chat.

Comment reconnaître un vendeur fiable ?

N’hésitez pas à poser des questions à la personne qui vous vend votre boule de poil afin de vous assurez de son sérieux et de sa fiabilité !

  • Questionner sur les conditions d’élevage

    • Quel est le nom du vétérinaire ?
    • Combien de portées par an ?
    • Depuis combien de temps fait-il cela ?
  • Exiger des références

    • Connaître le nom de personnes ayant déjà acheté un chat
    • L’élevage est il inscrit auprès de la fédération féline française
    • Obtenir la généalogie du chaton

À noter, un éleveur passionné et de qualité exigera également certains engagements de votre part. Il s’intéressera à vous et à la qualité de vie proposée aux chats issus de son élevage.

Comment nourrir votre chat norvégien ?

Le chat des forêts norvégiennes est un chat grand et robuste. Pouvant peser jusqu’à 8 kg et possédant un poil long, il est nécessaire d’être vigilant quant à son alimentation.

Le norvégien adulte

Les besoins de ce petit félin venu du Nord en protéines sont importants (deux fois plus importants que chez le chien!). C’est pourquoi, vous pouvez nourrir votre chat des forêts norvégiennes avec de la viande crue, suivant le régime BARF mais sans abuser des aliments tels que le foie qui pourrait amener à une hypervitaminose de vitamine A.
Moins contraignant : les croquettes. Il existe des croquettes spéciales pour chat norvégien qui permettent de prévenir le surpoids ou bien encore de l’aider à garder un pelage doux et soyeux. Avec son poil long, votre petit compagnon est sensible aux boules de poils qui peuvent provoquer des ennuis intestinaux et des vomissements. Ces croquettes peuvent aider à la digestion et à l’équilibre de la flore intestinale.

Et le chaton norvégien ?

Une fois sevré, il est important de proposer à votre chaton des forêts norvégiennes une alimentation équilibrée et complète. En pleine croissance, le chaton peut faire jusqu’à 16 petits repas par jour ! Les apports énergétiques doivent être importants, notamment en termes de protéines et de lipides.
Il existe des croquettes adaptées aux besoins spécifiques du chaton. Ce n’est qu’à partir de ses 8 mois que votre petit norvégien pourra passer à une alimentation adulte.

À éviter !

  • Ne donnez pas à votre chat norvégien des glucides (riz ou pâtes), il pourrait mal les assimiler et présenter des troubles intestinaux.
  • Bien que naturellement non attiré par les sucreries, il est déconseillé de donner du sucre ou du chocolat à votre chaton des forêts norvégiennes.
  • Il est essentiel que votre chat ait accès à un bol d’eau fraîche. Évitez le bol en plastique qui peut retenir les odeurs, préférez-lui le verre ou la céramique.
  • Évitez plus généralement toutes formes d’excès, surtout si votre compagnon à poils longs n’a pas la possibilité de sortir ou qu’il est stérilisé.

Les allergies aux poils de chats

Utiliser l’expression « être allergique aux poils de chats » n’est pas tout à fait approprié. En réalité, la personne gênée a une réaction allergique à une glycoprotéine contenue essentiellement dans les glandes salivaires (salive) et le sébum du chat : la protéine Fel-D1.

Les chats sont la troisième cause d’allergie en France, après les acariens et les graminées. Mais adopter un chat norvégien lorsqu’on est allergique aux poils de chats n’est pas forcément une mauvaise idée…
En effet, même si un français sur dix souffre de cette allergie, cela ne signifie pas que ces personnes ne cohabitent pas avec un chat : être sensible aux poils de chats et posséder un chat n’est pas impossible !

Qu’est-ce que l’allergie aux poils de chats ?

Utiliser l’expression « être allergique aux poils de chats » n’est pas tout à fait approprié. En réalité, la personne gênée a une réaction allergique à une glycoprotéine contenue essentiellement dans les glandes salivaires (salive) et le sébum du chat : la protéine Fel-D1.

Lorsque votre ami, le chat Norvégien par exemple, fait sa toilette, la protéine incriminée se dépose sur son pelage. Le contact de la fourrure du félin avec la personne sensible devient alors compliqué. La protéine se disperse dans l’habitation au gré des déplacements du chat dans la maison. Lorsque les poils tombent, la protéine allergisante se retrouve également partout dans l’environnement, créant ainsi de véritables nids à allergies : fauteuils, matelas, tapis, moquettes et autres tissus et même en suspension dans l’air ambiant. La protéine est présente dans les squames, qui sont les peaux mortes de votre compagnon.

La protéine Fel-D1 est également contenue dans les urines du chat. Grande prudence donc au moment du nettoyage de sa litière.

Les glandes lacrymales (larmes) du chat contiennent également cette protéine allergisante.

Le contact avec votre chat Norvégien n’est donc pas le seul déclencheur d’une réaction allergique chez une personne sensible à la protéine Fel-D1.

Le chat transporte d’autres allergènes

Lorsque votre chat Norvégien sort se promener, plusieurs allergènes peuvent se poser sur son pelage : acariens, pollens d’arbres, graminées, herbacées ou encore moisissures,… Le contact avec votre chat Norvégien n’est, dans ce cas, pas la cause d’une réaction allergique.

Quel chat choisir si l’on est allergique ?

Vous l’avez compris : souffrir d’une allergie légère et cohabiter avec son chat Norvégien est possible.

D’ailleurs, les chats dépourvus de poils ou au pelage court peuvent également provoquer des allergies. Comme chez le chat Norvégien, la glycoprotéine Fel-D1 est présente dans leur salive, sébum, squame, larme et urine. Aucune race n’est donc hypoallergénique ! Il y a juste des chats qui produisent plus ou moins de Fel-D1.

La seule différence étant qu’ils ne répandent pas autant la protéine incriminée dans notre habitation puisqu’ils n’ont pas ou peu de poils qui tombent.

Les chats femelles et mâles castrés produisent moins de protéine Fel-D1 qu’un chat mâle entier (non castré). Et dans une même portée, un chaton peut s’avérer moins allergène qu’un autre.

Diminuer les facteurs de déclenchement de réactions allergiques

Pour que la cohabitation d’une personne sensible à la glycoprotéine Fel-D1 et d’un chat Norvégien se passe dans les meilleures conditions, il est nécessaire de respecter quelques principes d’hygiène :

  • aérer quotidiennement sa maison, même en hiver
  • passer souvent l’aspirateur afin d’éliminer un maximum de poils
  • brosser chaque jour la fourrure du chat afin d’éliminer les résidus de salive (de préférence à l’extérieur ou dans un endroit aéré) : les poils doivent être déposés dans un sac fermé
  • passer un linge humide sur les poils afin de les « rincer »
  • donner des bains réguliers au chat afin d’éliminer la protéine du pelage
  • nettoyer souvent la litière du chat
  • interdire l’accès aux chambres, armoires, placards, corbeilles de linge…

Bien entendu, les soins à l’animal doivent être effectués par la personne qui n’est pas allergique.

Les efforts que vous mettez en œuvre pour rendre votre environnement sain et moins allergène ne suffisent pas ? Selon votre degré d’intolérance à l’animal, il existe plusieurs autres solutions : des traitements médicamenteux (antihistaminique, décongestionnant) ou des désensibilisations (immunothérapie spécifique). Le retrait de l’animal de l’environnement de la personne allergique est quelque fois la solution la plus sûre, même si elle est très radicale…

Le saviez-vous ?

  • un enfant peut déclencher une crise allergique dans sa classe sans que le moindre chat n’ait fréquenté les lieux
  • il est possible de retrouver des allergènes plusieurs semaines, mois, voire années après que des chats aient quitté un lieu : prenez garde lorsque vous emménagez dans un nouvel endroit !
  • une allergie choisie le moment où elle souhaite s’exprimer, se déclarer : une personne sensible peut ainsi posséder un chat plusieurs années durant, le caresser, le chouchouter sans qu’aucun signe d’allergie ne se manifeste
  • les dernières études scientifiques démontrent que les jeunes enfants élevés au contact d’un ou plusieurs chats (ou chien) auraient moins de risques de développer de l’asthme ou des affections respiratoires. Cependant, l’enfant qui a déjà des tendances allergiques peut aggraver son état de santé en s’exposant à un animal de compagnie

 

Avoir un chat norvégien en appartement

chat-foret-norvegienne

Les chats sont souvent préférés aux chiens pour la vie en appartement. Pourtant les félins sont des animaux très joueurs et leur besoin de bouger est nécessaire à leur équilibre.

Vous craignez que votre chat soit malheureux en appartement ?  Nous tenterons à travers cet article de vous indiquer les éléments à prendre en compte pour vivre dans un petit espace avec son matou.

Tout d’abord, rassurez-vous, les chats des forêts norvégiennes sont des chats à part entière. Ces majestueux chats à poils longs sont tout à fait adaptés à la vie en appartement.

Le chat des forêts norvégiennes, un animal sauvage ?

Le chat norvégien est issu d’une race naturelle et non créée, cela fait-il de lui un animal sauvage ? Non ! Bien au contraire, notre boule de poil s’est très bien adaptée à la vie moderne.

On le surnomme même le chat-chien, ce petit nom vient de son contact avec l’homme et de ses habitudes. Ce doux caractère fait de lui un animal de compagnie affectueux et idéal… !

Les bonnes pratiques pour un chat norvégien en appartement

Le chat des forêts norvégiennes s’épanouira donc sur votre canapé, cependant certaines règles sont à respecter pour son confort :

  • Le chat norvégien est avant tout un félin, il est donc important de le solliciter par des petits jeux, comme des arbres à chats par exemple. Si celui-ci ne montre aucun intérêt à ces sollicitations, cela est signe de mal-être. Ce cas se présente ? N’hésitez pas à contacter un professionnel.
  • Aérez vos pièces, laissez entrer l’air frais dans votre appartement. N’ayez crainte si votre chat s’approche de la fenêtre, celui-ci est curieux ! N’oubliez pas que c’est une des caractéristiques du chat norvégien.
  • Un chat d’une telle race est connu pour sa sociabilité tant avec les hommes qu’avec les autres animaux. Vivre dans un appartement est tout à fait envisageable à condition que vous soyez présent ! 

Témoignage : Emma, propriétaire d’un chat des forêts norvégiennes dans un appartement de 40 m2 à Paris.

 » Mon chat Bobi a maintenant 6 ans et celui-ci à vécu deux ans dans une maison avec jardin. Pour des raisons professionnelles, j’ai du déménager à Paris. J’appréhendais énormément le changement de vie pour moi mais aussi pour mon chat. Je peux vous assurer que Bobi s’est adapté plus vite à la vie citadine que moi !  «